Sélectionner une page

Penser à l’endroit !

En ce mois d’octobre troublé, dont nul ne sait de quoi il sera fait, il est salutaire de nous préparer à la grande fête de la Toussaint en prenant de la hauteur sur l’actualité immédiate. Cette belle fête nous permet de nous élever de notre quotidien pour contempler l’avenir que nous espérons : la rencontre avec notre Dieu.
Cette méditation tranche aussi avec une façon de penser uniquement matérialiste et hygiéniste. C’est ce que le philosophe Martin Steffens nous livre quand il écrit :  » La conservation de la vie n’est pas un but, c’est un moyen ! Je ne vis pas pour continuer de vivre indéfiniment mais pour vivre pleinement l’expérience humaine. Celui qui veut garder sa vie la perd disait le Christ. Et qui la donne la reçoit en abondance « .
 » Si on avait dit aux résistants qu’ils devaient être prudents, c’est-à-dire veiller à rester le plus longtemps en vie, la Résistance n’aurait pas eu lieu. Mais eux se souvenaient qu’il y a pire que la mort du corps. La peur de ne pas mourir en état de grâce, ou pour le dire de façon contemporaine, la peur de ne pas mourir d’amour, devrait être plus grande que la peur de tomber malade « .
Oui, la fête de la Toussaint vient nous aider à penser à l’endroit !

Père Bertrand Chatain

Share This

Partager cette page

Partager sur les réseaux sociaux