Sélectionner une page

Au terme de cette célébration eucharistique, je désire rapidement revenir avec vous, dans l’action de grâce que nous partageons au terme de l’année scolaire, sur l’annonce récente de mon départ.

Si je m’apprête à quitter la paroisse pour une nouvelle mission paroissiale dans le Finistère, c’est parce que, durant ces 5 belles années vécues ici, j’ai poursuivi le discernement de ce à quoi le Seigneur m’appelait.

Ma vie de prêtre, pendant 25 ans, je l’ai vécue au sein d’une jeune communauté, la Fraternité de Marie Reine Immaculée, qui poursuit aujourd’hui sa mission depuis sa maison de Bois le Roi, dans le diocèse de Meaux. C’est dans ce cadre communautaire que j’ai vécu une première mission dans une paroisse de l’île de La Réunion, en 2011-2012. Puis il y a eu le retour en métropole, à St Genis Laval, une expérience monastique à l’abbaye bénédictine de Kergonan, et une nouvelle mission courte à La Réunion avant d’arriver dans notre paroisse lyonnaise en 2014.

J’ai compris, durant ces années au milieu de vous, que ma place de prêtre était en paroisse. Le diocèse de Lyon m’accueillait, avec le dynamisme qu’on lui connaît, le cardinal connaissait bien mon histoire, avec ses étapes, il était donc bien placé pour m’accompagner dans ma recherche, au terme de laquelle je pouvais soit rester définitivement à Lyon soit rejoindre un port d’attache davantage en consonance avec mon histoire familiale et les points forts de ma vocation.

J’ai donc pris le temps de sonder les possibilités offertes par le diocèse de Quimper, terre de mes racines familiales que je connais relativement bien, j’ai vu les besoins de ce diocèse plus pauvre, et ai aussi, au nom de mon histoire communautaire, apprécié la fraternité forte et concrète entre prêtres, avec table et prière communes, qui a été mise en place avec soin dans les 20 grandes paroisses du Finistère.

A partir du 1erseptembre, je serai donc dans la paroisse « Notre Dame de la joie en pays bigouden », au sud de Quimper, dans le Finistère sud. Cette paroisse réunit une douzaine de communes, pour une population de 45 000 habitants, 4 fois plus l’été !

Merci de votre compréhension, de vos encouragements et de votre prière sur laquelle je compte pour cette nouvelle mission et toute la suite de ma vie de prêtre !

Share This

Partager cette page

Partager sur les réseaux sociaux