Ouvroir  » Marthe et Marie « 

Un ouvroir est un lieu où se créent les vêtements liturgiques d’une paroisse : étoles, chasubles, dalmatiques des diacres, chapes, coussins d’autel, voile de calice, etc…

C’est un service d’Église, discret, nécessaire, pour aider la prière des fidèles, et célébrer la gloire de Dieu.

 

Celui de notre paroisse est né il y a trois ans, à l’initiative du père François. Il est actuellement composé de 6 personnes.

Après un état des lieux des sacristies, il s’est avéré qu’il était nécessaire de renouveler tous les ornements, par couleurs liturgiques, et qu’il était possible de récupérer d’admirables broderies sur des ornements vraiment inutilisables parce que trop usés.
Il a donc été décidé de commencer par la couleur liturgique de Pâques : blanc et or. Actuellement, tous ces ornements sont achevés (un jeu de trois par clocher), à l’exception de la chape, en cours d’achèvement.
C’est ensuite le vert qui sera entrepris, pour les très nombreux dimanches dits « ordinaires ».

Concrètement l’ouvroir se réunit un lundi par mois, toute la journée (de 9h à 16h) au 2 rue Ste Hélène. La journée débute par un temps de prière. Selon les échéances, il n’est pas rare de se retrouver chez l’une ou chez l’autre, ou d’emporter du travail à finir chez soi.

Pour faire partie de l’ouvroir, les compétences recquises sont les suivantes : savoir coudre et/ou broder, être minutieuse, avoir suffisamment d’humilité pour accepter de recommencer letravail s’il n’est pas satisfaisant, car le résultat doit tendre vers la perfection, à l’endroit comme à l’envers. Enfin, il faut aimer le travail d’équipe.

Ségolène Roquebert

06 67 41 75 39 – segolene.roquebert@free.fr

Share This