Sélectionner une page

Chers amis,

Avec le 1er dimanche de l’Avent, ce 2 décembre, nous entrons dans une nouvelle année liturgique.

L’année liturgique, avec le Triduum pascal comme sommet, nous offre des périodes de temps bien différentes : Avent et temps de la Nativité, Carême et temps pascal, temps dit ordinaire – en fait tempus per annum en latin, c’est-à-dire tout simplement le temps qui court au long de l’année.

Cette année liturgique est aussi scandée de fêtes qui se succèdent au long des mois : solennités – il y en a 17 ! – fêtes et mémoires du Christ, de la Vierge Marie et des saints… C’est l’année liturgique de l’Eglise, et il ne serait pas sans signification profonde de nous souhaiter une « bonne année » ce dimanche !

J’aimerais vous proposer un petit exercice, à faire en famille ou en couple ou seul : relire l’histoire de votre vie afin d’identifier et de noter dans un calendrier perpétuel les dates majeures de votre vie personnelle, familiale, professionnelle… Allez pour cela retrouver, par exemple, les dates de votre naissance, de votre baptême, de votre confirmation, de votre première communion, de la fête de votre saint patron ; éventuellement de vos fiançailles, de votre mariage, de votre première rencontre ; de la naissance et du baptême de vos enfants, petits-enfants, filleuls ; aussi les dates de vos « premières fois » : arrivée dans une nouvelle ville, arrivée dans la paroisse (!), commencement d’une nouvelle activité professionnelle, d’une nouvelle mission ; sans oublier des dates plus douloureuses comme le décès d’êtres chers ou des événements de tous ordres qui vous ont affectés.

Vous serez surpris de voir combien dans cette histoire, qui est l’« histoire sainte » de votre vie, un fil rouge s’est dessiné. En distinguant, dans le temps qui passe – le chronos – les temps de grâce – kairos – où la main du Seigneur s’est faite plus manifeste, vous pourrez rendre grâce ! Et supplier.

On n’est pas loin, à ce moment-là, de l’invitation souvent répétée dans l’Ecriture sainte à « faire mémoire » des hauts faits par lesquels le Seigneur a fondé l’Alliance avec son peuple bien-aimé. « Souviens-toi ! » : sans nostalgie du passé, qui est passé, mais en revenant à la source pour y trouver – y retrouver – l’élan des commencements et de toute nouveauté.

C’est ainsi que nous pourrons nous préparer à Noël. En vivant l’Avent dans un grand désir d’accueillir Dieu qui vient à nous. Comme si c’était la première fois…

 Père Eric de Kermadec, curé de la paroisse Ste Marie en Presqu’île

Share This

Partager cette page

Partager sur les réseaux sociaux